L’industrie pharmaceutique, un secteur réservé aux savants en blouse blanche ? Pas seulement ! À l’occasion de la Semaine des métiers de l’industrie pharmaceutique, la filière et Pôle emploi vous invitent à faire connaissance avec des métiers attractifs, échanger et pourquoi pas rejoindre la diversité de talents recherchés.

PLUS DE 103 000 EMPLOIS EN FRANCE

Les entreprises du médicament, qui représentent aujourd’hui plus de 103 000 emplois en France, recensent plus de 150 métiers, chercheurs, bio informaticiens, responsables des essais cliniques, techniciens de maintenance, responsables qualité, conducteurs de lignes de fabricationdata scientists, responsables de la pharmacovigilance, webmasters…, sans oublier les métiers des domaines administratif, finance, RH, marketing, comptabilité et communication. Entre les activités production, qualité, R & D, marketing/commercialisation, fonctions support, information médicale et réglementaire…, le choix est vaste !
En grande forme, le secteur bouge, se transforme et sollicite de nouvelles compétences pour accompagner sa dynamique de relocalisation des sites de production en France et en Europe. Par ailleurs, le secteur innove dans des domaines spécifiques qui requièrent une grande diversité de profils métier. Ainsi, nul besoin d’être uniquement scientifique pour envisager un emploi et une carrière dans l’industrie pharmaceutique, un secteur qui recrute du bac au bac +12 !

ET SI VOUS FAISIEZ CONNAISSANCE AVEC LES ENTREPRISES DU MÉDICAMENT ?

À la recherche d’un emploi, en reconversion, étudiant ou candidat ? Du 3 au 8 octobre a lieu la première Semaine des métiers de l’industrie pharmaceutique organisée par le syndicat des entreprises du médicament (LEEM), Pôle emploi et ses partenaires. L’occasion idéale de rencontrer des dizaines d’entreprises du secteur. Sur tout le territoire, des actions d’information, des événements, des visites de sites et des jobs dating seront organisés pour vous présenter les emplois et les opportunités liées à ces métiers de la santé riches de sens et d’avenir. 
=> Consultez dès maintenant l’agenda des événements de la Semaine des métiers de l’industrie pharmaceutique

DIGITAL ET BIOTECHNOLOGIES : FAITES VALOIR VOS COMPÉTENCES

Orchestré par les pôles régionaux, agences régionales de santé (ARS), mairies, entreprises et Pôle emploi, dont les équipes viennent de signer un partenariat avec le LEEM, cette édition vous présentera les profils et les compétences que la filière recrute. L’industrie pharmaceutique recherche notamment des conducteurs de ligne de production (opérationnels liés à la fabrication des médicaments), des contrôleurs qualité, des chargés de recherche, des pharmacovigilants (profils scientifiques, doctorants, pharmaciens…) ou encore des techniciens en bioproduction (fabrication de médicaments biologiques), un domaine où le besoin s’intensifie.

L’industrie pharmaceutique, c’est : + de 5 000 postes à pouvoir d’ici à 2026 dans les métiers du numérique en santé ;+ de 10 000 postes dans les biotechnologies d’ici à 2030, et dès à présent dans la recherche, le développement, la production, la qualité, les fonctions support…
Au-delà des 12 000 recrutements par an en moyenne, le profil des compétences demandées et la création de nouveaux métiers sont révélateurs de la transformation du secteur et de son attractivité.

UN SECTEUR « PORTEUR DE SENS » : PREMIER ARGUMENT DES ÉTUDIANTS

L’industrie pharmaceutique est en constante évolution pour répondre aux enjeux de santé de demain avec l’intégration des nouvelles technologies (jumeau numérique, intelligence artificielle…), ou encore anticiper les besoins de santé accrus d’une population vieillissante et l’arrivée de menaces sanitaires émergentes.
Pour les étudiants en école ou en alternance, le sens et la satisfaction de soigner et d’améliorer la santé des patients est la première motivation ! Au-delà, les possibilités de carrière autour des 150 métiers du secteur, ainsi que les passerelles qui existent entre eux, offrent de réelles perspectives pour ceux qui souhaitent évoluer tout au long de leur parcours professionnel. Enfin, il faut savoir que les conditions de travail et le niveau de salaire dans cette industrie sont favorables, voire supérieurs aux autres secteurs industriels. Un autre argument pour rejoindre l’industrie pharmaceutique : elle compte quasiment autant de femmes que d’hommes dans ses rangs !

L’ALTERNANCE, LE SÉSAME POUR L’EMPLOI

R&D, services support, production…, ces trois domaines clé sont particulièrement ouverts aux jeunes, et accessibles grâce à l’alternance. L’industrie pharmaceutique s’est donnée comme objectif la formation de 8 000 alternants chaque année, un engagement fort dont vous pouvez bénéficier si vous avez moins de 30 ans.
Record battu en 2021 : près de 9 000 jeunes ont été recrutés en alternance, un cursus qui vous met rapidement le pied à l’étrier pour un premier emploi, et vous donne de grandes chances d’intégrer à terme une entreprise en CDD ou CDI. En 2021, près d’un CDD sur quatre (22 %) a été converti en CDI à la fin de la mission.
=> Pistes, démarches, bénéfices…, on vous dit tout sur l’alternance.

« JE NE SUIS NI MÉDECIN, NI PHARMACIEN. CE SECTEUR EST-IL FAIT POUR MOI ? »

Oui ! Les entreprises de santé sont plus ouvertes que vous ne le pensez ! Depuis trois ans, le secteur recherche et recrute des profils de candidats qui ne sont pas forcément passés par les écoles traditionnelles. En collaboration avec le LEEM, Pôle emploi s’est donné pour mission de faciliter le recrutement des demandeurs d’emplois et des jeunes issus des quartiers prioritaires de la ville (QPV) et des zones de revitalisation rurale (ZRR). Enfin, les équipes handicap de Pôle Emploi et Handiem pourront échanger régulièrement afin de favoriser l’intégration des talents et demandeurs d’emploi porteurs de handicap.

COMMENT PÔLE EMPLOI VOUS ACCOMPAGNE ?

  • À travers des actions de professionnalisation sur les spécificités de l’industrie pharmaceutique par des visites de sites, des webinaires d’information sur le secteur et les métiers;
  • Des actions de formation ou de reconversion vers les métiers de l’industrie pharmaceutique ;
  • Le déploiement de POE collectives ou de « Périodes de mise en situation professionnelle » (PMSMP) ;
  • Des actions favorisant la diversification des talents et l’inclusion des demandeurs d’emplois rencontrant des freins à l’accès au marché du travail.

=> Vous vous sentez concerné ? Parlez-en à votre conseiller Pôle emploi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *